Happy 8 ans Mamzel Tutu

Hello,

Le mois de juin est particulier pour moi, créatrice, entrepreneuse, autodidacte, ayant créé ma marque d’accessoires pour femmes. Pourquoi ? Parce que je me suis lancée dans ce projet en juin 2011. Il y a déjà 8 ans.

C’est passé tellement vite. J’ai aussi le sentiment que cette marque, c’est tellement moi. Je l’ai créé, j’avais 24 ans, j’étais pour ainsi dire, au commencement de ma vie d’adulte. Je suis partie de chez mes parents pour vivre seule à 20 ans, j’ai travaillé à droite, à gauche, mais j’ai bien vite senti que ce rythme ne me convenait pas. Je ne savais pas vraiment comment imaginer ma vie des 5 années à venir mais j’étais convaincue que je pouvais trouver quelque chose de mieux pour moi. Suite à un licenciement économique, je me suis lancée dans l’entreprenariat grâce au statut auto-entrepreneur dont j’entendais parler depuis 2 ans.

Autodidacte, je touchais à tout, apprenant comme je le pouvais, au ryhthme de mes recherches et poussée par mes envies. Customisation de meuble, de vêtements, couture et confection, créations de bijoux ou d’objets de décoration. Je tenté de ne m’imposer aucune limite. Et mon petit succès croissant m’a poussé à officialiser cette activité de créative touche à tout. Parce que vivre de son activité de créatrice – dans ces conditions – demande un peu de temps, j’ai cumulé à cela un travail d’assistante d’éducation dans des lycées durant six années. Voilà maintenant deux ans que je me consacre entièrement à Mamzel Tutu. La marque qui devait initialement être une sorte de bulle, en attendant d’y voir plus clair (mon année sabbatique à moi en quelque sorte !) est aujourd’hui ce qui occupe toutes mes journées !

Puisque je me sens bien dans ce projet et parce que je sens qu’il me correspond parfaitement, je ne peux maintenant rien envisager d’autre que de décider par moi-même et créer. Je n’ai pas de journée type, aucune semaine ne ressemble à la précédente. Le plaisir des tâches variées, d’enfiler différentes casquettes, de ne plus avoir l’angoisse du dimanche soir ou de la veille de reprise. Bien sûr, il y a des inconvénients ; l’instabilité financière, par exemple, est parfois dure à gérer.  Mais le reste est tellement épanouissant que c’est un risque que j’assume sans hésiter de prendre.

Ce « petit » préambule pour vous dire que dimanche 23 juin, j’ai organisé une garden party dans notre jardin afin de célébrer ces 8 belles années que j’ai eu la chance de vivre entourée de clientes (dont la plus fidèle, celle de la première heure, la première à systématiquement passer commande lors des lancements de collections, la première à m’envoyer un message pour me donner son avis, merci Sab !), d’ami.e.s, de belles rencontres faites grâce à Mamzel Tutu et surtout de Johann, mon pilier, mon moteur, mon « associé », mon PARTENAIRE.

Un mini marché a pris forme dans le jardin avec quelques copains créateurs qui ont répondu présent à l’invitation que je leur ai faite. Il y avait notamment les pièces vintage de Baraque à fripes (j’ai d’ailleurs craqué sur une petite robe et un chemisier…), les objets poétiques et floraux de Hosta (qui m’a offert un très beau bouquet pour l’occasion), la jolie maroquinerie de ma Carrybou et bien sûr, les accessoires masculins originaux et élégants (à l’image du créateur ;)) de Punkster. Quelques fauteuils, hamac et autres coussins étaient éparpillés dans le jardin où les convives se sont mis, tacitement, à jouer aux chaises musicales, se jouant des ombres ou des rayons chauds du soleil. L’ambiance était très détendue et conviviale. La quarantaine de personne ayant fait le déplacement pour l’occasion allait et venait dans le jardin au fur au rythme de la sonnette et de l’arrivée de nouveaux invités.

Le buffet sucré a rencontré un franc succès. Notamment les délicieux pancakes du restaurant Midi-minuit. La citronnade faite maison a visiblement aussi beaucoup plu. Il ne manquait qu’un petit concert pour que ce dimanche soit parfaitement parfait. C’est à ce moment-là que le groupe Sunday Folks m’a appelée pour nous demander s’ils pouvaient venir jouer quelques morceaux dans le jardin. Pour eux, cela faisait office de répétition et pour nous ce fût un joli concert. Un moment suspendu et une invitation au voyage, propulsés par les notes de violon ou de mandoline. Nous nous sentions tous tellement bien que nous avons refusé de les laisser s’arrêter. Vous pouvez les suivre sur instagram à @sundayfolksband.

Cette journée anniversaire était géniale, j’ai adoré vous rencontrer et vous recevoir chez nous. Un grand merci à tous ceux qui ont fait le déplacement. Nous pensons sérieusement réitérer le concept à la rentrée. Affaire à suivre….

garden party ccarrybou-amamzel tutu avêtements-vintage-baraque-a-fripesstand-punkster-astand hosta bfleurs séchées hostapins-en-bois-punkster-abaraque à fripes vintagecarrybou bcouronne de fleurs hostacarrybuffer-garden-party-acreatrice-hosatbuffet garden party adecoration-jardinnoeud-papillon-en-bois-agarden party adéco garden party adéco garden party bjohann chaulet punksterhosta et baraque a fripesgarden partysablé-noisettestand-hosta-aboucles d'oreilles hotensia Hostacouronne de fleurs murale hosta

Encore une chose, j’ai une surprise à vous annoncer. Pour fêter les 8 ans de Mamzel Tutu, avec vous, grâce à qui la marque existe encore et évolue, je vous offre un bon cadeau de 8€ valable sur www.mamzel-tutu.com valable à partir de 25€ d’achat dés aujourd’hui et jusqu’au lundi 8 juillet minuit avec le code 8ANS.
On se quitte avec une vidéo prise au drone par Johann avec la musique su groupe qui a joué dimanche, Sunday Folks.
Merci pour TOUT !

Déborah.

 

L’indémodable veste en jean

Hello,

Chiner et customiser des vêtements vintage sont des choses que j’adore faire. Qu’elles soient militaires ou en jean, je prends beaucoup de plaisir à revisiter des vestes et leur donner une seconde vie.

Je dois vous avouer que j’ai toujours un pincement au cœur lorsque je vends l’une d’entre elles. Lorsqu’elles sont terminées, je les montre une énième fois à Johann en disant « oh non, celle-ci je vais la garder, je n’arriverais jamais à m’en séparer, je l’aime trop ! ». Bon, faut se rendre à l’évidence, pour créer de nouvelles pièces, il faut bien vendre les autres…

Customiser ces vestes m’amuse beaucoup. Les détails sont très importants et je pense qu’ils font la différence. C’est pourquoi je prends soin de remplacer les boutons d’origines par des boutons vintage et tous différents. L’étiquette de le marque contribue elle aussi à rendre mes vestes uniques, un mantra : une phrase positive ou amusante y est inscrite. J’adore craquer sur un vêtement et découvrir une doublure originale, une poche cachée, un détail auquel je ne m’attends pas, c’est ce que j’essaye de reproduire dans mes créations.

Côté look, le blouson en jean est un basic des dressings féminins. C’est une pièce essentielle qui sait s’adapter à tous les styles. Il n’a pas son pareil pour apporter une touche décontractée à une tenue classique ou plus habillée.

Une veste en jean peut vous accompagner au fil des saisons et des années. En effet, la résistance du jean n’est plus à démontrer, je porte encore mon blouson acheté durant mes années lycées, il y a plus de 10 ans. J’aurais aimé vieillir aussi bien que lui !

Je vous donne quelques idées mode pour porter votre veste en jean. C’est une liste non exhaustive, à vous ensuite de l’adapter au mieux à vos envies et vos différents styles.

– 10 looks femme pour porter une veste en jean :

  • avec une robe longue.
  • avec une marinière.
  • avec un pantalon casual et des talons hauts.
  • avec un jupe maxi.
  • avec une robe t-shirt.
  • avec un slim noir et des baskets.
  • avec une robe blanche.
  • avec une combi-pantalon à motifs.
  • avec une robe courte colorée.
  • avec une chemise blanche.

Si comme moi vous aimez les vestes en jean mais que vous ne voulez pas avoir la même que tout le monde, je vous invite à découvrir mes dernières vestes customisées sur mon eshop en cliquant juste ici : eshop.

Je vous les présente plus en détail ci-dessous en photo. Les photos ont été prises à Toulouse, rue Gramat, réputée pour son street art. Une rue colorée qui était en parfait accord avec mes dernières créations vous ne trouvez pas ?

Petit secret : j’ai pris les photos toute seule cette fois-ci, Johann n’était pas disponible et avec cette météo printanière aléatoire, j’ai couru dehors profiter de ces rayons de soleil. Nous avons un appareil photo Canon 760D équipé du Wi-Fi qui, grâce à une application qui est dans mon iPhone, me permet de me servir de mon téléphone comme télécommande et comme écran de vue. Très pratique quand, exceptionnellement, je dois prendre des photos seule.

veste_jean_customisee_wax

veste_jean_vintage_custom_frangeveste_jean_frida_kahloblouson_jean_vintageveste_jean_frida_kahloveste_jean_chatblouson_jean_DIY_chatveste_jean_diy-chapeau_canotierveste_jean_frida_kahlodetail_veste_frida_kaloveste_jean_pimp

Chapeau canotier en paille Les p’tites pépées / chapeau noir en feutrine Bershka / chapeau jaune Monoprix X Make my Lemonade / Robe noire Zara

A très vite pour un nouvel article dans lequel je vous présenterai les vestes customisées kaki.

Déborah.

En attendant la nouvelle collection

Coucou,

Nous sommes parti  en Guadeloupe avec toute la collection d’accessoires de cheveux printemps été 2019 qui sortira le 7 mars. Nous avons profité de ce voyage pour photographier les headbands et turbans là bas.

Comme je vous le disais dans l’article précédent, couleurs, végétation et voyage sont les éléments qui façonnent chacune de nos collections. Et celle-ci ne dérogent pas à cette règle, bien au contraire. La couleur dominante est le vert qui rappel la nature, la végétation tropicale de Guadeloupe notamment. C’est aussi la couleur de l’espoir et de la chance, quel programme !

Les tissus sont pour la grande majorité achetés en France. En effet, cette saison, deux motifs ont été commandé aux Etats-Unis, sur un site qui travail avec beaucoup de designer et imprime les motifs souhaité à la demande.

Ce voyage en Guadeloupe a été l’occasion pour moi de me documenter. Et si le coton est un matériau que j’aime travailler, qui est agréable à porter, hypoallergénique et d’origine végétale, je sais maintenant qu’il est aussi responsable de bien des maux environnementaux. Cela a modifié ma façon d’envisager mon travail et le mode de production. Dorénavant, nous allons travailler autant que possible avec des fabricants de cotons biologiques qui n’utilisent pas de teinture nocives et qui respectent l’environnement et les gens qui le produisent.

Le shooting s’est déroulé dans le domaine de Valombreuse, un superbe parc botanique aux allures sauvages et naturelles. Nous souhaitions faire ce shooting avec une autre personne en plus de moi et nous avons rencontré Rachel, l’amie d’une amie de Toulouse, (les choses sont bien faites hein ?!) qui était partante pour jouer les modèles quelques heures. Le feeling est très bien passé, Rachel est pétillante, drôle et sympathique et en plus de ses nombreuses qualités, cette mamzel tient également un blog, que je vous conseille fortement de consulter,  où elle vous donne des astuces beautés naturelles. Je suis très contente d’avoir fait ces photos avec elle et de pouvoir ainsi vous présenter d’autres façons de se coiffer avec les headbands et turbans Mamzel Tutu car Rachel à les cheveux crépus (qu’elle sait remarquablement coiffer, je suis fan).

Quel plaisir de faire des photos dans ce décor tropical.

Je vous laisse avec quelques photos qui annoncent l’arrivée imminente de la collection printemps été. Je ne vous dévoile pas tout aujourd’hui, rassurez-vous ! J’en garde un peu sous le coude pour l’effet de surprise.


On se retrouve le 8 mars pour découvrir la totalité de la collection sur l’eshop. Vous serez au rendez-vous ?

Déborah

Une rentrée en douceur

Bonjour, bonjour,

L’été se termine. C’est décidément une saison bien trop courte, qui passe toujours à une vitesse folle. Cette année particulièrement, j’ai eu l’impression d’appuyer, en avril dernier, sur la touche avance rapide du temps. Et j’ai perdu la télécommande ! Et pour cause, cette première partie d’année a été chargée entre la marque qui est en train de prendre une autre tournure et ma vie privée avec un déménagement décidé très rapidement et organisé en 15 jours à peine.

La coupure estivale et ce road trip de presque 4 semaines étaient nécessaires et m’ont fait beaucoup de bien, croyez-le !

En ce qui concerne Mamzel Tutu, cela fait 1 an que je m’y consacre à temps plein. Ça y est. Enfin !

Johann m’a aidé à y voir plus clair concernant les attentes que j’avais vis à vis de ma marque et de mon statut d’entrepreneuse. Il m’a aidé à prendre du recul, à structurer mes idées. Il est aujourd’hui totalement partie prenante de la marque. En ce moment, nous préparons la collection automne / hiver que nous aimerions vous présenter au plus tard le 10 septembre. Et fin septembre, nous serons déjà dans la préparation de la collection printemps / été 2019. Oui, déjà ! En effet, si nous voulons travailler avec davantage de boutiques et distribuer plus largement les produits Mamzel Tutu, il faut que nous prenions de l’avance afin de pouvoir leur proposer le catalogue au moins 6 mois avant sa sortie publique.

Côté vie privée, j’ai quitté mon appartelier pour m’installer chez (et surtout avec) Johann. Cela n’a pas été de tout repos. J’en avais du bazar. Les fameux cartons non ouverts du précédent déménagement, la pile de magazine « non mais je les garde, je veux les lire quand je serai en vacances et je veux découper des photos pour faire des tableaux-collage », les vêtements pas portés depuis au moins 2 ans, la vaisselle ébréchée, les sacs plastiques de CD (valeur sentimentale), etc. Bref. J’ai fait du tri par le vide. J’ai donné beaucoup de chose pour essayer de ne garder que l’essentiel (l’essentiel, un concept bien abstrait).

Chez Johann, nous avons dû me faire un peu de place. Nous avons commencé par débarrasser le salon de la télévision qui n’avait pas dû être allumée depuis l’émission du téléthon en décembre. À sa place nous avons pu installer ,un secrétaire dans lequel je peux ranger ma machine à coudre, mes outils de couture et quelques bricoles. Lorsque j’ai terminé de travailler, je le referme et mon nouveau bureau redevient un salon ! Les tissus et le reste de mes affaires sont dans les placards, je ne vis donc plus dans un appartelier mais bien dans un appartement, avec un coin atelier, caché lorsque je ne travaille pas. Un appartement très agréable, spacieux, lumineux où chacun (Johann, Valérie notre coloc ou moi)  trouve naturellement sa place en fonction de ses envies d’être seul(e) ou avec les autres.

Point positif non négligeable de cet appartement : le jardin. Quel bonheur et source d’inspiration et d’énergie de pouvoir passer du temps en extérieur chez soi!! Bien sûr, nous mangeons (les tomates que nous avons faites pousser !) dans le jardin, nous y bouquinons mais nous pouvons aussi y travailler. J’attrape une rallonge, ma machine à coudre et hop, je peux travailler quelques heures au grand air. Bref, cette rentrée est particulièrement douce, je la vis sereinement.

Ces quelques photos ont été prises par Johann dans le jardin. La combishort que je porte a été acheté chez Pimkie il y a 3 ans, le headband et les boucles que je porte sont disponibles sur mon eshop. Le Petit chaman en bois est une création de Miwitipee ❤️

A très vite.

Bisettes.

Déborah

#bêtisier

Ciao ragazze

J’espère que vous passez un bel été. Vous faites quoi de beau ?

Si vous me suivez sur Instagram, il ne vous a pas échappé que j’ai pris la route avec mon barbu adoré pour un petit road trip italien. Nous avions déjà passé quelques jours en Italie l’été dernier. Une première pour moi et un vrai coup de cœur pour ce pays.

Notre périple est intense, chargé en paysages aussi beaux et différents les uns que les autres, en émotions, en saveurs. La carte mémoire 32 Go de l’appareil photo est déjà presque pleine. Et nous ne rentrons à Toulouse que le 18 août…

Parmi nos étapes, Bologne, une ville très étudiante. Donc autant vous dire qu’en août il n’y a pas grand monde. Ce qui a son charme aussi. Le soir venu, la lumière embellissait les ruelles, une lumière dorée de fin de journée qui réchauffait encore un peu plus l’atmosphère.

Nous nous sommes amusés à faire quelques photos, et comme le hasard fait bien les choses, je portais ce jour-là un turban de la collection qui sortira début septembre. J’ai hâte de vous présenter les nouveaux tissus ainsi que les autres nouveautés.

Les turbans sont très faciles à porter. Je vous ai déjà fait plusieurs tutoriels sur « comment mettre un headband » ou « nouer un turban ». En moins de 2 minutes, votre foulard sera noué. C’est ce qui s’appelle se coiffer facilement et rapidement n’est-ce pas ? Et que vous ayez les cheveux courts, longs, mi-longs, crépus, raides, frisés ou bouclés, vous pouvez varier les idées de coiffures. Ces tutos sont sous forme de vidéos, de flyer « pas a pas », de photos. Je ne sais pas quelle autre technique utiliser pour vous montrer comment porter en headband, vous avez une idée ?

Merci à Johann, mon partenaire parfait pour ces photos et surtout ces moments de vie exceptionnels !

À très vite,

Déborah.