L’histoire du tissu wax

Bonjour, bonjour,

C’est quoi le wax ? D’où vient le wax ? Dans cet article je vous dis tout sur ce tissu que j’aime tant et que j’utilise beaucoup dans mes collections.

planche etiquettes veste

Vous le savez, le wax est très présent dans mes créations. Ce type de tissu vous plaît beaucoup aussi et, lors de nos rencontres et échanges, je m’aperçois que l’histoire de ces tissus est bien souvent méconnue.

Il me semble important de vous en dire davantage…

Tout d’abord le wax est un tissu en coton. Il tient son nom de sa technique d’impression. En effet, il est imprimé de cire des deux côtés. Cire se dit wax en anglais. Ah ah ! On a déjà le pourquoi du comment du nom.

Continuons.  D’où vient le wax ?  C’est un tissu hybride aux multiples origines. Il est un symbole de l’Afrique mais est originaire d’Indonésie, Java plus précisément.

Au 17e siècles, lorsque les hollandais ont colonisé l’Indonésie, ils ont découvert le batik. Un tissu imprimé à la cire, chauffé, trempé dans des bains de teinture et  séchant à l’air libre. Les opérations sont répétées plusieurs fois. La particularité de cette technique est que les deux faces du tissu sont imprimés en fonction des motifs et du nombre de couleur souhaité. Il n’y a pas d’envers, les couleurs sont tout aussi éclatantes des deux côtés. Grâce à la cire, le tissu est très résistant, ne déteint pas et ses couleurs ont une tenue exceptionnelle.

Au milieu du 19e siècle, les Anglais mais surtout les Hollandais copient le procédé de fabrication des tissus batik produits à Java. Les Hollandais, sentant le fort potentiel commercial de ces tissus rebaptisés alors Wax, construisent des usines chez eux pour en fabriquer en masse dans l’idée de les revendre en Indonésie. Mais les Indonésiens boudent ces nouveaux tissus à cause de leurs “défauts” d’impression et leur préfèrent toujours le batik. La Hollande ne se laisse pas abattre et se lance dans une conquête de l’Europe avec leur wax.

tissu-wax

Comment le wax est il arrivé en Afrique ? Pour faire découvrir ce nouveau tissu aux Africains, il faut compter sur les soldats ghanéens partis combattre aux cotés des forces coloniales hollandaises à Java, Bornéo et Sumatra. En rentrant au pays, ces mercenaires se faisaient commerçants en ramenant dans leurs malles des tissus wax. Le succès est immédiat, des aristocrates au peuple, tout le monde adore le wax et les “défauts” d’impressions deviennent au contraire des atouts qui rendent le tissu ainsi plus vivant.

La folie du wax dépasse rapidement les frontières du Ghana pour s’étendre sur toute l’Afrique de l’Ouest et plus tard sur le monde entier. Il est aussi appelé PAGNE en Afrique, qui signifie “morceau de tissu” car souvent vendu en coupon de 5,50m.

femme noire wax

Au départ c’est un produit de luxe, puis dans les années 1950, il est popularisé par les “Mamas Benz” (des femmes d’affaires conduisant le plus souvent des Mercedes-Benz) qui vont très largement revendre et diffuser ce tissu. Mais ça, je vous en reparle dans un prochain article.

Comme ce tissu n’est pas lié à une population africaine particulière, tout le monde se l’approprie. Il devient un tissu panafricain.

Jusqu’en 1960, la Hollande et la Grande-Bretagne ont, à ce moment là, le monopole de la production et vente du wax. C’est seulement dans les années 60 que les africains commencent à créer leurs propres usines, grâce au président du Ghana de l’époque : Kwame N’Krumah qui met en place, des droits de douane très élevés et monte les premières usines de wax avec l’objectif d’inciter à la consommation locale.

Même si beaucoup d’usines Africaines ont été rachetées, aujourd’hui le marché se partage toujours entre l’Afrique, la Hollande, la Grande-Bretagne et la Chine.

femme-turban-wax-pagne-mode

Les motifs colorés font vraiment la particularité du wax. Et c’était déjà le cas avec le batik en Indonésie, ce tissu permet est fort de signification. Chaque motif fait passer un message allant du quotidien au monde politique. Par exemple, l’oiseau qui sort de sa cage ouverte s’appelle “tu sors, je sors”, qui signifie “chéri attention, si tu es infidèle, je le serai aussi” ou les dessins représentant des mains porte le nom « Les doigts séparés ne peuvent rien faire seuls », symbole de solidarité, de fraternité et d’unité ou le motif “l’oeil de ma rivale”, bon là j’imagine que l’explication est superflue…

Et la mode dans tout ça ? Le wax est de plus en plus présent sur les podiums mais surtout dans les collections des jeunes créateurs. De grands artistes aussi participent à la reconnaissance mondiale de ce tissu, comme Beyonce, M, Rihanna, Imany, etc.

beyonce-wax

look homme wax

solange knowles en couverture du magazine elle habillée en waxrihanna-wax-pagne-batik.jpg

Le wax est donc présent dans chaque collection Mamzel Tutu, et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Les headbands ou turbans wax peuvent se porter tous les jours, quelque soit votre look. Ce tissu est une source inépuisable d’inspiration, je prends tellement de plaisir à le travailler et à imaginer des looks, des créations ou des coiffures.

turban wax cheveux afro crépusturban_mamzel-tutu_accessoire_cheveux-22turban_mamzel-tutu_accessoire_cheveux-25turban_mamzel-tutu_accessoire_cheveux-18headband_mamzel-tutu_accessoire_cheveuxheadband_mamzel-tutu_accessoire_cheveux-29

Tiens, et si je vous faisais une semaine de look inspiration wax sur le blog ?

A très vite….


Déborah.

Zoom sur Punkster

2
Hello !

L’info n’a pas dû vous échapper si vous me suivez aussi sur les réseaux sociaux mais au cas où… J’ai créé une marque avec mon beau barbu. Lui s’occupe principalement des visuels et du site internet et je m’occupe de sérigraphier et de coudre les étiquettes. C’est surtout un travail d’équipe bien sûr, comme pour les photos, la présence sur les réseaux sociaux, la recherche des prochains visuels, etc… C’est une super expérience de créer à 2, c’est stimulant et ça m’aide aussi pour ma marque Mamzel Tutu à être plus rigoureuse, à innover, me remettre en question. A deux on se sent plus fort, – ce n’est pas un secret on est d’accord – et on ose tester de nouvelles techniques et s’attaquer à la conception d’un site de vente en ligne par exemple. Chose que nous pourrions faire l’un sans l’autre mais certainement moins vite, avec moins d’entrain et peut être moins de curiosité. L’un soulève une question, l’autre apporte une idée, on échange, on explore, on avance (cette phrase résume assez bien ce que nous construisons ensemble, c’est drôle !) et c’est super. J’adore, je me sens chanceuse de pouvoir vivre cette expérience avec lui.

Cette marque est partie d’un délire. Nous avons commencé par réaliser des pochoirs pour taguer le camion de Johann et quelques murs du quartier (!). Un tote bag vierge traînait chez moi, on a fait un test à la bombe. Le résultat nous a emballé et donné envie de développer cette idée sur des t-shirts et de les commercialiser. C’est ainsi que Punkster est né ❤

Pour réaliser ces t-shirts, nous avons réfléchi et testé différentes techniques, la sérigraphie s’est imposée très rapidement. Nous avons suivi un stage d’initiation à la sérigraphie proposé par « La Mèche » à Toulouse. La technique nous a plu et nous y sommes retournés quelques jours plus tard pour imprimer nos t-shirts et sacs en coton.  Merci surtout à Alex pour son accueil, sa patience et ses bons conseils. Toute l’équipe est géniale, nous aimons y passer du temps ! 

J’ai pensé qu’un petit « envers du décor » serait intéressant pour vous donner une idée de comment sont créés nos produits. Alors place aux photos…

IMG_7117IMG_7027 IMG_7028 IMG_7051 IMG_7063 IMG_7076 IMG_7099 IMG_7109 IMG_7113

Crédits photos: Marc

Le site de vente en ligne est prêt, n’hésitez pas à le découvrir sur http://www.punkster.fr et à nous donner votre avis. Vos remarques et vos suggestions sont toutes bonnes à prendre.

A très vite pour un look Punkster…

Déborah.

Zoom sur…

1

Hello les filles,

Ce blog me permet de vous parler des choses qui me tiennent à cœur, des personnes qui méritent d’être connus, de bonnes adresses, bref à mieux faire connaissance en quelques sortes.

Et aujourd’hui, on zoom sur la talentueuse et créative Clémentine Faucheron qui s’est lancée depuis peu dans le métier de vidéaste. Kézako? Clémentine peut réaliser tous vos projets vidéos, des clips, des films mariages ou autres cérémonies, des reportages, ou par exemple pour moi, des tutos coiffures.

Sortie de l’école de cinéma de Mont de Marsan en 2012, cette jolie blondinette fraîche, pleine d’idée et d’imagination a décidé de se mettre à son propre compte. Un petit couteau suisse cette nana car en plus d’être douée dans son métier, elle est aussi douée de ses mains et allie son autre passion, la décoration, à son goût pour la vidéo en vous proposant régulièrement de joli DIY sur sa chaîne YouTube (ici).

Que vous soyez pro ou particulier, n’hésitez pas à contacter Clémentine chez Nac Média pour mettre un bout de votre vie ou de vos projets en scène de façon original et pétillante. Pour ne rien rater de ces actualités, n’hésitez pas à liker sa page Facebook ici.

2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Pour connaitre Clémentine un peu mieux, je vous propose une petite interview sous la forme « et si tu étais… »

 

« Et si tu étais une saison »  Le printemps! ni trop chaud, ni trop froid, on peut porter de tout: short, veste, foulard, attacher et détacher ses cheveux… y mettre du rose aux pointes ^^

 

 » Et si tu étais un film »  « Slumdog millionnaire ». ou le « Bossu de notre dame » de Disney. Je l’ai re-regardé la semaine dernière, j’ai pas arrêté de pleurer. Les Walt Disney, c’est toute mon enfance. Osez me dire que vous ne pleuré pas devant Bambi!

 

« Et si tu étais un livre  »  « Maudit Karma » de David Safier. c’est l’histoire d’une jeune femme, morte par accident qui passe par toutes les étapes de la réincarnation: de la fourmi, au chien, en passant par le cochon d’Inde, c’est à mourir de rire et on se pose pas mal de question à la fin. Il y a aussi « Chronique d’une croqueuse » de Catherine Townsend. Je n’ai pas de résumé à faire 😉

 

« Et si tu étais une musique »  un morceau d’électro ou une musique de film épique comme « Slumdog millionnaire » ou « Le Monde de  Nemo »

 

« Et si tu étais un uniforme »  une des robes que porte Daenerys Targaryen dans Games of Thrones!

 

« Et si tu étais un vêtement »  une petit culotte en dentelle rose bonbon

 

« Et si tu étais un fruit »  une clémentine ^^

« Et si tu étais un si »  si je pesais 10 kg de moins…

 

« Et si tu étais un péché »  la gourmandise, non seulement dans la nourriture mais aussi dans la vie. Si j’ai l’opportunité de faire la fête à l’excès, je le fait.

 

12

 

A vite,

Mamzel Tutu