Marin vintage

Hello la compagnie,

Donner une seconde vie aux vêtements délaissés, c’est un peu une passion pour moi. Je transforme des chemises d’homme pour en faire des robes et chemisiers pour femme. Je customise des blousons en jean ou des vestes militaires qui deviendront ensuite des pièces originales, uniques et féminines. Ici, il est aussi question de seconde vie pour cette robe portefeuille. Je ne l’ai absolument pas transformée, je l’ai simplement achetée à Laura, chineuse professionnelle pour Les p’tites pépées. Ses trésors sont des vêtements qui ont au moins 20 ans d’âge. Laura a du goût, il n’y a qu’à voir son compte instagram (@lesptitespepees) où elle vous présente des idées looks avec les articles qu’elle revend sur son site internet. Mixer des pièces vintage avec des pièces actuelles, voilà un art qu’elle maitrise parfaitement.

La mode est un éternel recommencement paraît-il, c’est certainement une des raisons pour laquelle le marché du vintage se porte si bien. D’ailleurs lorsque je fais le tri dans mon placard, cette phrase me hante ! A chaque vêtement que je mets sur la (minuscule) pile « Bye bye toi », je me demande si je ne fais pas l’erreur du siècle (oui, rien que ça…). Sinon je les garde encore 10 ou 20 ans et je les revendrai à Laura ?!

Qu’en pensez-vous du vintage ? Avez-vous des préjugés ? Êtes-vous déjà adepte ?

Il y a un tas de raisons pour succomber à l’appel d’une friperie. Vous achetez un article de bonne qualité (bah oui, c’est bien connu, c’était mieux avant…), que vous ne retrouverez pas sur le dos de toutes les nanas rue Alsace Lorraine. Vous faites un geste éco-responsable si on pousse la réflexion un peu plus loin. Et pour les plus sentimentales d’entre nous, libre à vous d’imaginer que cette robe a une histoire. Ma robe, par exemple ! Louise, dont le petit ami était marin, non, capitaine, ou non, pirate avec un perroquet sur l’épaule, portait cette robe légère un dimanche où elle attendait son cher « naughty boy » au port avec un panier (rond, c’est plus tendance pour les photos instagram) rempli de victuailles. Alors ? Allez imaginer ce genre d’histoire avec une robe Zara…

Non, je ne jette pas de cailloux sur les grandes enseignes, j’y trouve parfois mon bonheur bien sûr mais je me dis que quand même, ils ont un sacré rythme de production les coquins et je me demande bien ce qu’ils font de tous ces invendus…

Veste Levis // Robe Les P’tites Pépées // Casquette Saint James // Chaussures Milena

A très vite…

Déborah.

Une réflexion au sujet de « Marin vintage »

  1. Ping : Hello de Collioure | Mamzel tutu – le blog –

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s