Marin vintage

Hello la compagnie,

Donner une seconde vie aux vêtements délaissés, c’est un peu une passion pour moi. Je transforme des chemises d’homme pour en faire des robes et chemisiers pour femme. Je customise des blousons en jean ou des vestes militaires qui deviendront ensuite des pièces originales, uniques et féminines. Ici, il est aussi question de seconde vie pour cette robe portefeuille. Je ne l’ai absolument pas transformée, je l’ai simplement achetée à Laura, chineuse professionnelle pour Les p’tites pépées. Ses trésors sont des vêtements qui ont au moins 20 ans d’âge. Laura a du goût, il n’y a qu’à voir son compte instagram (@lesptitespepees) où elle vous présente des idées looks avec les articles qu’elle revend sur son site internet. Mixer des pièces vintage avec des pièces actuelles, voilà un art qu’elle maitrise parfaitement.

La mode est un éternel recommencement paraît-il, c’est certainement une des raisons pour laquelle le marché du vintage se porte si bien. D’ailleurs lorsque je fais le tri dans mon placard, cette phrase me hante ! A chaque vêtement que je mets sur la (minuscule) pile « Bye bye toi », je me demande si je ne fais pas l’erreur du siècle (oui, rien que ça…). Sinon je les garde encore 10 ou 20 ans et je les revendrai à Laura ?!

Qu’en pensez-vous du vintage ? Avez-vous des préjugés ? Êtes-vous déjà adepte ?

Il y a un tas de raisons pour succomber à l’appel d’une friperie. Vous achetez un article de bonne qualité (bah oui, c’est bien connu, c’était mieux avant…), que vous ne retrouverez pas sur le dos de toutes les nanas rue Alsace Lorraine. Vous faites un geste éco-responsable si on pousse la réflexion un peu plus loin. Et pour les plus sentimentales d’entre nous, libre à vous d’imaginer que cette robe a une histoire. Ma robe, par exemple ! Louise, dont le petit ami était marin, non, capitaine, ou non, pirate avec un perroquet sur l’épaule, portait cette robe légère un dimanche où elle attendait son cher « naughty boy » au port avec un panier (rond, c’est plus tendance pour les photos instagram) rempli de victuailles. Alors ? Allez imaginer ce genre d’histoire avec une robe Zara…

Non, je ne jette pas de cailloux sur les grandes enseignes, j’y trouve parfois mon bonheur bien sûr mais je me dis que quand même, ils ont un sacré rythme de production les coquins et je me demande bien ce qu’ils font de tous ces invendus…

Veste Levis // Robe Les P’tites Pépées // Casquette Saint James // Chaussures Milena

A très vite…

Déborah.

L’été indien

Nooooon ! Je ne veux pas ranger mes petites robes légères, mon short en jean fétiche, ma robe citron adorée et mes sandales ! D’ailleurs, je parle véritablement au sens propre. Ma valise de Lisbonne est défaite, tout  a été lavé mais tout est en standby sur la chaise dans la chambre. C’est un signe, ramenez-moi au soleil, en 5 minutes ma valise sera prête ! 

Et sinon, sans transition, la collection plus automnale prend forme. Je couds de la fausse fourrure en pensant au soleil croate de cet été, sympa non ? 

Pour ce qui est des nouveautés, ce turban en fait partie et est à retrouver sur l’eshop www.mamzel-tutu.com ou à la boutique Haut les mains qui reste ouverte jusqu’à fin décembre. Nous sommes plus que ravi(e)s !!

Robe Mango / turban Mamzel Tutu / basket Converse
À très vite…
Déborah. 

Pins addict

Hello la compagnie,

Aller régulièrement au même endroit a du bon. Cela permet de prendre le temps de découvrir les lieux, fouiller les ruelles, s’aventurer sur les routes, parcourir les villages. Il y a un côté familier très agréable aussi, un sentiment de sérénité. C’est ce que je ressens lors de nos séjours du côté d’Argelès-sur-mer.

Cette région où la mer aux pieds des montagnes, il suffit presque de pivoter sur soi même pour admirer les unes et plonger dans l’autre. Pour changer de décor et varier les plaisirs, il suffit de parcourir quelques kilomètres. J’ai souvent l’impression de perdre la notion du temps, de vivre plusieurs journées en une. Un peu déstabilisant mais tellement excitant ! Une bonne façon de prolonger les vacances en quelque sorte.

Si vous ne connaissez pas le coin et que vous projetez d’y séjourner, je vous conseille vivement de visiter Céret et son musée d’art moderne, de prendre un verre sur la place de la République de Laroque-des-Albères puis d’aller en prendre plein les yeux avec la vue panoramique depuis le château (au moment du coucher de soleil…). Bien évidement Collioure et ses façades colorées, et partez jusqu’en Espagne en longeant la côte à bord d’un scooter !

Vous l’aurez compris, nous rentrons d’un week-end chargé en balades, découvertes, et photographies. Comme celles-ci par exemple, prises à Laroque-des-Albères. Le titre de l’article vous met sur la piste, je suis dingo des broches, pins et badges en tous genres. Je les mets partout, sur les vestes, les sacs, les vêtements. L’occasion aussi de vous présenter la broche en bois monstera à paillette que je fabrique avec l’aide de Johann ❤ Comment ?! Elle vous plaît tellement cette broche, vous voulez la même ? Pas de panique, c’est prévu et c’est possible. Retrouvez-la, avec ses autres copines broches sur mon eshop (clic ici, clic ici, clic ici)

Veste Lévis / short Etam / totebag Suncoo / chaussures sans marques / boucles d’oreilles La mouette 

Photographies : Johann Chaulet.

Passez un bel été.

A très vite…

Déborah.

Du temps…

Bonjour !

Excusez-moi… Quelqu’un est assis sur la télécommande du temps et la touche avance rapide est coincée. Merci de vous lever, d’aller prendre l’air, et de rendre ainsi mes journées moins fugaces.

Je n’ai pas trouvé le temps de vous présenter correctement les nouvelles vestes fraichement sorties de l’atelier. Habituée à travailler sur des vestes militaires, j’ai eu la chance de chiner un lot de bleu de travail. J’ai le sentiment d’avoir encore plus de possibilités que sur les vestes militaires. Ou est-ce la nouveauté qui m’inspire ? Quoi qu’il en soit, je prends plaisir à les customiser et visiblement, elles vous tapent aussi dans le coeur lorsque je les expose sur les marchés ou en boutique.

Tous ces modèles sont en vente sur l’eshop (cliquez ici) ou jusqu’au 16 avril dans notre boutique éphémère au 9 rue Pargaminières à Toulouse, Les Piquant(e)s.

Peut être que le concept de boutique éphémère ne vous parle pas : c’est une façon, pour les petits créateurs comme moi, de se faire connaître, de gagner en visibilité et de présenter et vendre leurs créations. Le local que nous avons investi se loue uniquement sur des courtes périodes et accueille régulièrement des artistes peintres, sculpteurs ou créateurs. Cette fois-ci, 7 créateurs Toulousains, dont moi, se sont réunis pour exposer dans cette boutique du centre ville. Nos univers se complètent parfaitement, nous sommes très satisfaits de l’ambiance que nous avons donnée à cet endroit. Le fait d’être à plusieurs divise les frais de location et d’aménagement mais surtout cela nous permet de vous accueillir tous les jours du 3 au 16 avril de 10h à 20h. Si vous souhaitez me rencontrer, je tiens la boutique jeudi 6 et samedi 8 de 10h à 15h et vendredi 7 de 15h à 20h. En plus de retrouver les vestes présentées ci-dessus, il y a aussi des nouvelles broches, headbands et vêtements à découvrir.

Quelques petites photos pour vous présenter notre univers ainsi que les 6 autres marques…

Mallow France son eshop et Facebook.

Gioia & June, accessoire et décoration son eshop et facebook.

Punkster son eshop et Facebook.

The Cactus Corner leur eshop et Facebook.

Les bijoux de l’oiseau son eshop et son Facebook.

Les Ptites Pépés corner vintage et son eshop et son Facebook

J’espère que ces quelques photos vous auront donné envie de venir nous rendre visite.

Et après les vacances, après le 16 avril, que va-t-il se passer ? Pour que ce ne soit pas qu’un amour de vacances et que l’on puisse se revoir encore et encore sur d’autres évènements je vous invite à suivre chacun d’entre nous sur nos pages facebook ou comptes instgram.

Mamzel Tutu sur facebook et Mamzel Tutu sur instagram.

A très vite,

Déborah.

Look urban jungle

couverture

Hello !

Ça y est ma nouvelle collection est enfin sortie. Avec un petit mois de retard mais c’était pour mieux vous surprendre !

Cette saison est différente. Je vous disais déjà me sentir évoluer, changer, me connaître davantage  et fatalement cela va se ressentir sur mon travail artistique. Cette fois ci, la particularité est que je lève considérablement le pied sur la confection de bijoux. J’essaye aussi d’être à votre écoute et globalement mes foulards et bandeaux modulables retiennent bien plus votre attention. Les vestes militaires customisées vous plaisent beaucoup ainsi que les chaines de corps pour mon plus grand bonheur. Vos choix se dirigeaient de moins en moins vers les bagues, bracelets et sautoirs, j’ai donc arrêté d’en produire. J’aime faire des boucles d’oreilles et les porter alors cela, je ne me suis pas résignée à les stopper, je m’éclate toujours autant à les imaginer, les dessiner et leur donner vie. Je trouve cet accessoire terriblement féminin, elles peuvent donner la pèche, de l’originalité ou de la classe à un look du jour un peu trop neutre. Idem pour le headband, en rentrant simplement une mèche, quelques une ou la totalité de vos cheveux, vous passez d’un look de jour à un look du soir pour un resto entre copines ou avec son amoureux.
Donc voilà, je ne vous annonce pas un arrêt total des bijoux Mamzel Tutu, ils reviendront certainement en petite série, bref je ne ferme pas la porte, je m’en éloigne juste un peu. Mais c’est pour mieux vous retrouver autour du tissu. Je prends un réel plaisir à customiser les vestes militaires et vous voir craquer dessus.

En parlant de customisation, mon nouveau terrain de jeu depuis cette saison est la chemise d’homme que je m’amuse à déconstruire, customiser, féminiser. Je suis cata, j’ai envie de toutes les garder, de toutes les porter. Je couds dans l’atelier Toulousain « En couture Simone », ce qui me donne une rigueur que j’ai parfois du mal à trouver chez moi. Margot, la responsable de cette association, est adorable et d’excellent conseil. C’est génial de pouvoir avoir un avis au moment même où je suis en train de coudre. J’espère que ces chemises revisitées sauront vous séduire comme mes précédentes créations.

Aussi, je mets bien plus l’accent sur mes bandeaux et foulards modulables dorénavant, et j’adore vous voir curieuse de comment porter les foulards, d’oser les porter en turban. Cela est tellement féminin, un accessoire dans les cheveux termine parfaitement une tenue. Cette saison je vais vous proposer cette gamme dans des tissus plus chauds pour que vous puissiez le porter comme bonnet ou chapeau pour dehors tout en pouvant le garder sur la tête lorsque vous êtes à l’intérieur, un accessoire qui va faire office de coiffure. Le foulard est mon meilleur allier surtout lorsqu’au petit matin je constate, face au miroir, que mes cheveux sont sortis faire la fête sans moi pendant la nuit et qu’ils ont des courbitures ces filous !

Quoi de mieux que de vous présenter ces fameux foulards que je ne quitte quasiment plus qu’un look ? Les photos ont été prise dans les jolis jardins du museum de Borderouge, à Toulouse. Et la vidéo tuto coiffure est toujours disponible ici.

2 3 4 5 6 7 8 9

Veste vintage / robe H&M / boots Pimkie / Foulard, chaines de corps Mamzel Tutu / broche licorne Hug a porcupine / badge Miro / badge « J'<3 le gras » Les Pétroleuses

Crédits photo : PaPoU

A très vite,

Des bisous